De l’ordre à tout prix, prise 2 !

Comme je l’ai déjà mentionné dans des publications antérieures — À propos, À vos listes ! et De l’ordre à tout prix ! —, je suis quelqu’un de très organisé. Karina, femme-orchestrePlusieurs pourraient penser que je suis une maniaque. Heureusement, non ! Des fois, il m’arrive aussi de lâcher prise et de décider de mettre l’organisation, l’ordre et la propreté à un niveau de priorité moins élevé. Bref, comme dans plusieurs foyers, chez moi aussi il y a quelques coins qui sont toujours en attente du jour J. Je suis donc loin d’être parfaite et, croyez-moi, je suis également loin d’aspirer à le devenir. Pour moi, la question de l’ordre et de l’organisation n’est qu’un élément qui m’aide et me facilite la vie de tous les jours. De la même façon que l’on dit « mens sana in corpore sano » (soit un esprit sain dans un corps sain), je trouve qu’on devrait également dire « un esprit sain dans un environnement sain », soit un environnement propre et ordonné. C’est comme si notre environnement était le reflet de notre esprit. Rien de mieux, pour avoir l’esprit clair, pour nous épanouir dans ce que nous faisons, que le milieu où nous habitons, où nous travaillons, où nous nous occupons de nos loisirs, soit un endroit dans lequel l’ordre et la propreté sont au rendez-vous. Rien de plus stressant que d’avoir à courir dans tous les sens parce que de la visite ou des amis arrivent à l’improviste. Personnellement, je préfère maintenir mon environnement dans l’ordre, car cela m’aide à réfléchir de façon organisée, à avoir l’esprit clair, vif, éclairé et imaginatif. Par conséquent, vivre dans l’ordre et de façon organisée me permet de me sentir confortable, détendue, dans mon élément et de profiter de la vie de tous les jours avec plaisir et satisfaction.

de-l-ordre-à-tout-prix-prise-2

karinafemmeorchestre

Évidemment, l’ordre et l’organisation ne sont pas des qualités innées. Il faut les développer et les pratiquer constamment avant de les acquérir et qu’elles deviennent des automatismes. Même si vous ne commencez que maintenant, ce n’est jamais perdu d’avance. Je suis plus encline à penser

vouloir, c'est pouvoir

que lorsqu’on veut quelque chose, et qu’on le veut vraiment, avec tout son être et son âme, on peut l’avoir, on peut atteindre son objectif et surmonter tous les obstacles — Pouvoir, c’est vouloir. Est-ce facile ? Je ne le crois pas. Je vous mentirais si je vous disais le contraire. Toutefois, les bénéfices et le sentiment de satisfaction qui en découlent en valent largement et amplement la peine. Parole d’une femme satisfaite de son pouvoir d’organisation !

 

Concentrons-nous maintenant sur le cœur du sujet. Regardez autour de vous. Que voyez-vous ? Êtes-vous à l’aise de voir ce qui vous entoure ? Trouvez-vous votre environnement agréable, chaleureux, confortable ? Je présume que vous comprenez déjà où je veux en venir. Si vous avez répondu « oui » aux questions précédentes, vous pouvez juste continuer de lire ce qui suit pour le plaisir de la lecture, mais vous n’avez rien à modifier puisque votre environnement vous convient parfaitement. Si, par contre, vous êtes insatisfait de votre milieu environnant, je vous conseille de poursuivre la lecture dans le but d’apporter des changements.

 

Listez et cochez

Premièrement, je suppose que vous vous faites une liste des tâches à effectuer chez vous de sorte à cocher ou biffer une fois chaque tâche terminée. C’est ce que je préconise dans ma publication À vos listes ! Si vous ne le faites pas, je vous encourage à commencer tout de suite. Tout d’abord, parce que c’est une façon de vous organiser selon vos priorités. Cela vous de-l-ordre-à-tout-prix-prise-2aidera à avoir une vue d’ensemble de tout ce que vous devez faire et à organiser le tout en fonction de ce qui est plus urgent. D’autre part, vous éprouverez une profonde satisfaction à chaque fois que vous cocherez ou bifferez un élément de votre liste. Et je vous assure que ce n’est pas une illusion ou une sensation personnelle seulement. En 2011, je suis allée voir Louis José Houde à un spectacle à l’école de mon fils et j’ai été agréablement surprise quand il a parlé de ce sentiment de satisfaction que lui aussi éprouve en cochant les éléments de sa liste. Essayez-le et vous verrez ! En plus, vous vous sentirez tellement bien de voir diminuer le nombre de tâches à effectuer que vous aurez envie de poursuivre, de passer au travers de la liste au complet jusqu’à sa disparition. Cela va sans dire !

 

Une tâche à la fois

Outre cette satisfaction à cocher ou biffer les éléments de votre liste, vous éprouverez la satisfaction encore plus grande de voir que votre environnement commence à reprendre sa forme initiale. Toutefois, j’espère pour votre bien que vous ne vous imposerez pas la tâche colossale de passer au travers de toute la liste — surtout si elle comprend un grand nombre d’éléments d’importante complexité — en une seule journée ! À vrai dire, c’est justement ce que vous devez éviter ! Car cela entraînera un épuisement tel que, primo, vous n’éprouverez aucune satisfaction; secundo, vous ne serez plus intéressés à recommencer cette expérience; tertio, vous me détesterez — ce qui est loin de me réjouir. Par conséquent, assurez-vous de faire une tâche à la fois, même si ce n’est qu’une seule par jour ou une seule par semaine ou par quinzaine ou par mois ou par année. Peu importe ! Le plus important, c’est de commencer par ce qui est, selon vous, le plus important, le plus urgent. Regardons ensemble un exemple puisé dans ma propre expérience. Voici une liste qui me représente :

  • Nettoyer le four
  • Nettoyer le ou les réfrigérateurs
  • Nettoyer le ou les congélateurs
  • Nettoyer derrière la cuisinière, le frigo, la sécheuse (parce que la laveuse est impossible à bouger)
  • Nettoyer les armoires de la cuisine
  • Réorganiser la garde-robe de ma fille et donner les vêtements trop petits
  • Classer les piles de documents de mon bureau
  • Laver les fenêtres (17 fenêtres, 34 vitres et 18 moustiquaires dans mon cas)

Bien évidemment, vous déterminerez laquelle de ces tâches s’avère primordiale, compte tenu de son degré d’urgence. Ce serait le cas de la tâche numéro 8, si vous ne voyez plus à travers vos fenêtres ou de la numéro 1, si lorsque vous allumez le four, une odeur de brûlé envahit votre foyer. Il est évident aussi qu’il n’est pas recommandable de nettoyer vos fenêtres en plein hiver ou moins agréable de le faire lorsqu’il pleut. Dans ce cas, la météo a, en quelque sorte, déterminé pour vous le choix des priorités. Je vous conseille donc fortement de ne pas commettre l’erreur de vouloir tout faire en une journée, ou en même temps que vous faites le ménage de votre demeure. Si vous le faites, vous terminerez tellement épuisé, qu’à chaque fois que vous aurez à le refaire, vous ne cesserez de reporter le jour J à cause de l’immensité de la tâche.

de-l-ordre-à-tout-prix-prise-2

karinafemmeorchestre

Personnellement, il m’arrivait souvent de paniquer lorsque j’avais trop à faire et que je ne savais même pas par où commencer. C’est intuitivement que, au fil des ans, j’ai développé cette stratégie qui m’a énormément aidée. Aujourd’hui, j’ai toujours un tas de choses à faire, même si j’en ai diminué de beaucoup grâce à ma technique de maintien — ce sera mon prochain point. Cependant, au lieu de paniquer comme autrefois, ma réaction est tout autre : j’établis ma liste, je détermine mes priorités et je commence à cocher. Des fois, je commence par ce qui est plus rapide à faire; d’autres fois, je privilégie les tâches pour lesquelles je peux obtenir de l’aide (à voir plus loin dans le présent billet), — par exemple, pour laver toutes les fenêtres, j’obtiens toujours, après quelques négociations, l’aide de mes enfants. Néanmoins, la règle que je suis toujours au pied de la lettre est celle d’effectuer une tâche à la fois, de choisir ma journée soit parce que j’ai vraiment envie de le faire, soit parce que j’ai le temps ou parce que c’est le temps.

 

La technique du maintien

Avec le temps et la pratique, j’ai appris aussi qu’il est très important et facilitant de « maintenir » son environnement. Un peu dans le même sens que le dicton qui dit « Mieux vaut prévenir que guérir ». Le fait de maintenir mon foyer dans l’ordre, d’inculquer à mon mari et à mes enfants l’importance de ranger les affaires tout de suite après qu’ils ont fini de les utiliser (outils, jouets, outils scolaires, livres, magazines, vêtements, chaussures, jeux de société, couvertures, nourriture, vaisselle, etc.) est beaucoup plus pratique que d’avoir à ramasser la maison au complet lorsque le chaos vous ensevelit. L’un de mes principes de vie est : « Il ne faut pas remettre à demain ce qu’on peut faire le jour même ». Et vous n’imaginez pas à quel point cette simple phrase peut être essentielle lorsqu’il s’agit d’ordre et d’organisation. En effet, l’idée consiste à ne pas laisser pour plus tard ce que l’on peut faire immédiatement. Concrètement, rangez ce dont vous vous servez pour préparer les repas au fur et à mesure que vous l’utilisez; débarrassez la table, faites la vaisselle et nettoyez le comptoir et la cuisinière tout de suite après chaque repas; si quelque chose se renverse dans votre réfrigérateur, nettoyez-le sans tarder; si l’un de vos enfants laisse des traces de peinture sur les murs ou ailleurs, lavez-les au plus vite; lorsque vous vous changez, rangez vos vêtements ou mettez-les au lavage sans délai; et ainsi de suite. Comme vous le remarquerez, ce ne sont que de petits gestes qui vont faire toute la différence, et cela ne vous prendra que quelques minutes de votre si précieux temps. Ces quelques astuces ne sont ni révolutionnaires ni miraculeuses. Cependant, elles font déjà partie de mon quotidien et c’est grâce à elles que je réussis à garder un environnement harmonieux. Retenez alors cela : « Mieux vaut maintenir votre demeure dans l’ordre que de succomber sous le poids de votre liste ! »

Faites-vous aider !

Notre dernier point pour ce billet, et non pour cela le moins important, constitue celui de l’aide. En effet, pourquoi vous ne vous feriez pas aider ? Justement, si vous vous faites aider par quelqu’un, soit vos enfants, votre partenaire, un ou des amis, et pourquoi pas votre voisin, la ou les tâches seront plus agréables et moins difficiles à accomplir. Bien évidemment, le travail en équipe ou bien accompagné demeure toujours plus plaisant que le travail en solitaire. Et, en plus, il est fort probable que vous finissiez plus rapidement que prévu ! Vous pourriez même penser à un échange de tâches avec vos enfants ou votre partenaire. Vous seriez ainsi en pleines négociations. Croyez-moi, rien ne leur plaira plus !

de-l-ordre-à-tout-prix-prise-2

karinafemmeorchestre

En somme, je vous propose une petite récapitulation sous forme de liste :

  • Élaborez votre liste de tâches à effectuer.
  • Établissez le degré de priorité de chacun des éléments de la liste.
  • Déterminez par quelle tâche vous allez commencer, à quel moment et avec qui.
  • Cochez ou biffez les éléments de la liste une fois qu’ils ont été faits.
  • Maintenez votre environnement dans l’ordre et propre afin d’éviter le chaos.

Et maintenant, relaxez, détendez-vous, prenez une pause et savourez l’immense satisfaction d’avoir réussi à garder votre environnement rangé et propre, d’avoir obtenu la collaboration de votre famille et, surtout, d’avoir commencé à réduire la longueur de votre liste. Mettez-le tout de suite en pratique et racontez-moi votre expérience !

 

À propos de Karina Satriano

Des tranches de vie d'une famille bien héréroclite, des anecdotes sur notre immigration, des trucs pour l'organisation et des témoignages de partage. Tout en un !
Ce contenu a été publié dans Organisation, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

4 réponses à De l’ordre à tout prix, prise 2 !

  1. Tony dit :

    Muy lindo texto.

  2. Tony dit :

    Excelentes trucos, mi amor, puedo confirmar que funcionan.

  3. karima gourine dit :

    bravo karina tu as bien expliquer la manière de garder l`ordre a la maison avec de belles phrases d`une grande écrivaine je suis fière de toi

Laisser un commentaire