Quand décorez-vous pour Noël ?

Quand décorez-vous pour Noël ?

 

L’Halloween vient de passer et Noël approche à grands pas. Comme chaque année depuis Karina, femme-orchestreque j’habite au Québec, je ne sais jamais quand est-ce que je dois commencer à décorer pour Noël. Est-ce que début novembre c’est trop tôt ? Est-ce que début décembre c’est trop tard ? Il est certain que si je me fiais aux commerçants, il faudrait presque que je commence avant l’Halloween. Et si je me fiais à mes filles, il faudrait commencer à décorer le lendemain du 31 octobre. Pourtant, quand j’habitais en Argentine, ce problème ne se posait même pas. Vous vous demandez certainement pourquoi ? Eh bien, vous n’avez qu’à lire la suite pour le savoir.

 

Une activité familiale

En principe, l’un des facteurs que je priorise est le fait que nous soyons tous à la maison de façon à ce que l’installation des décorations de Noël devienne une activité familiale. Ainsi, alors que les enfants et moi, nous nous occupons de l’intérieur (sapin, guirlandes, calendriers de l’avent, lumières, etc.), mon mari s’en donne à cœur joie à l’installation de toutes les lumières extérieures. Quel immense bonheur que je ressens à les voir participer ensemble, interagir, s’entraider et avoir du plaisir. Même à voir comment ils règlent leurs désaccords au sujet des décorations ! Soyez rassurés, je m’assois à les observer et je prends le temps de savourer chaque instant. C’est mon moment de bonheur de la journée !

Quand décorez-vous pour Noël ?

 

Novembre ou décembre ?

Ne vous est-il pas déjà arrivé d’acheter des décorations de Noël même avant l’Halloween ? De mon côté, je trouve des fois cette tentation irrésistible, surtout lorsque je magasine avec mes filles. Comment faire comprendre à un enfant de quatre ans — et même à une adolescente (des fois c’est quasiment pire, car elle a souvent la bonne réplique) —, bouche bée devant toute cette magie de Noël, qu’il faut qu’elle attende encore quelques semaines avant d’en acheter ? Ou encore que nous avons déjà tout ce qu’il nous faut à la maison ? Alors que tout ce qui les fait rêver se trouve déjà là, à portée de leur main sur les tablettes, prêt à être vendu.

 

Donc, quand décorer ? C’est sûr que début novembre, pour moi, c’est trop tôt. Surtout lorsque je pense au ménage que je dois faire. Si en plus j’ajoute toutes les décorations de Noël, pas évident ! En revanche, je ne peux pas éviter que dans la chambre de mon adolescente tout soit prêt pour Noël le 5 novembre, incluant sa playlist de chansons des Fêtes. Et que dire de ma plus jeune dont la lettre au père Noël est prête déjà depuis le 8 novembre.

 

D’un autre côté, je trouve que début décembre c’est un peu tard. Surtout avec tout le travail que cela implique de tout monter pour le démonter un mois plus tard. Moi qui adore cette fête et qui essaie de mon mieux de recréer toute la magie qui l’entoure, je ne pourrais pas me permettre d’en profiter juste un petit mois. Moi qui viens d’un pays où il fait dans les 30 degrés Celsius pour cette fête, j’avais toujours rêvé de vivre des Noëls blancs, et mon rêve s’est réalisé il y a treize ans lorsque nous avons décidé d’émigrer dans un pays aux Noëls très, très blancs. J’aime tellement m’installer sur mon divan devant le feu du foyer et rêvasser en admirant les lumières et les décorations de Noël tout en sirotant un bon chocolat chaud fait maison. Pas question d’écourter ces beaux moments de profond bonheur !

 

Alors, si je ne décore ni au début du mois de novembre ni au début de décembre, quand est-ce que je décore ? Eh bien, si on coupe la poire en deux, le meilleur compromis demeure celui de la mi-novembre. Ni trop tôt, ni trop tard et suffisamment longtemps pour en profiter comme il faut. Ce sera donc notre activité familiale de cette fin de semaine et, drôle de coïncidence, ça tombe pile avec l’arrivée du père Noël dans plusieurs centres commerciaux. Même si cela n’a rien à voir avec notre choix, en fin de compte, nous sommes tout à fait dans l’esprit des Fêtes, le cœur joyeux et plein d’amour à partager.

Quand décorez-vous pour Noël ?

 

Une journée de congé

Vous vous demandez encore pourquoi en Argentine la date des décorations de Noël n’était pas du tout un sujet d’inquiétude ? Eh bien, tout simplement parce que nous avons, comme plusieurs autres pays de l’Amérique latine dans lesquels la religion catholique est très présente dans la société, un jour férié pour cela. Comment ? Pourquoi ? En fait, le 8 décembre, on fête le jour de l’Immaculée Conception. C’est donc un jour férié pour tout le monde dans tous les domaines et à tous les niveaux. Et un peu comme le 1er juillet ici, où tout le monde profite du férié pour déménager, eh bien, le 8 décembre, les Argentins en profitent pour décorer le sapin de Noël et, bien évidemment, l’immanquable crèche.

 

Toutefois, étant donné que nous vivons maintenant au Québec et qu’ici le 8 décembre n’est pas une journée fériée et que, d’autre part, je préfère profiter des décorations pendant plus longtemps, j’ai choisi de commencer à décorer plus tôt, vers la mi-novembre et de tout enlever, comme dans mon pays d’origine, après le 6 janvier, c’est-à-dire après le passage des Rois mages. Sur ces mots, je m’en vais sortir les décorations !

 

Alors, vous, quand est-ce que vous décorez pour les Fêtes ? Est-ce aussi pour vous une activité familiale ou plutôt une corvée ? À vous maintenant de partager avec moi votre expérience, si le cœur vous en dit.

 

Et maintenant, pour tous ceux qui voudraient écouter le texte au lieu de le lire, voici l’enregistrement audio. Bonne écoute !

 

À propos de Karina Satriano

Des tranches de vie d’une famille bien héréroclite, des anecdotes sur notre immigration, des trucs pour l’organisation et des témoignages de partage. Tout en un !

Ce contenu a été publié dans Famille, Immigration, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Quand décorez-vous pour Noël ?

  1. Véro dit :

    Même si personnellement je n’y vois aucun manque de respect malgré que mon mari soit militaire, je n’installe rien avant le 11 novembre par respect pour les vétérans. Mais j’aimerais bien tout installé le 31 octobre aussi, j’aime la féerie de Noël. Le hic c’est que le 1er ou le 2 janvier, ça presse qu’on enlève tout, je n’en peux plus de replacer la crèche et les bonhommes du village qui se déplacent tout seul (hum, hum!). Nous avons une belle tradition (volée à ma grande soeur): la première fin de semaine de décembre, les enfants trouvent un petit sapin dans notre boîte de l’avent. Ils vont chercher la cocotte magique dehors, on fait de la place où on veut que le sapin pousse, on l’installe dans un pot et on l’arrose. S’ils se relèvent plus tard, c’est possible de voir le sommet du sapin qui commence à pousser. Le lendemain, le sapin est poussé et tout décoré, comme par magie! Parce que l’homme et moi, on aime le faire ensemble, prendre notre temps 😉 Par contre, on n’installe rien d’autre: on fait les décorations du reste de la maison, le village et leurs sapins (ils en ont un miniature dans chacune de leurs chambres).

    • C’est une très belle tradition !!! Je la trouve tout aussi magique et féerique que lorsque mes filles écrivent leur lettre au Père Noël et qu’elles la placent dans l’arbre en attendant qu’une nuit un des lutins du Père Noël passe la chercher pour l’emporter au Pôle Nord. Tu devrais voir la face de la petite quand elle se réveille un matin et que sa lettre n’est plus là 🙂

Laisser un commentaire